19 janvier 2011

Nos amis du Fisc

A l'inverse de l'actualité, ce blog ne bouge pas beaucoup. Il est temps d'y remédier. Ce matin donc j'entendais sur France Inter qu'Uderzo était en délicatesse avec le fisc. Je me renseigne et lis donc un article sur ActuaBD, là http://www.actuabd.com/Selon-le-fisc-francais-Uderzo-n . ahlala ..; triste époque: un auteur de BD ne serait donc qu'un simple enlumineur (illustrateur disent-ils) et donc n'y est pour pas grand-chose dans la création et le succès des œuvres mises en images, ici Astérix. Je ne sais si il faut se révolter contre le terme de "simple" ou d'"illustrateurs" (les pauvres, un illustrateur n'est donc qu'un moins que rien, je les plaints).

En 2002 quand je filais au centre des impôts et chez un comptable un peu plus tard, je me souviens qu'il fut très compliqué de trouver la case dans laquelle il fallait m'enfiler (pas de jeu de mot ... quoique) pour être dans les règles. Quelques temps plus tard, le brave gars (n'aillant franchement pas l'habitude d'accueillir un "artiste" qui plus est qui dessine et qui peint) et moi même ne savions toujours pas si il était vraiment très fun de me voir classé dans la catégorie "peintre" (sous entendu "en bâtiment" selon le code de l'URSAAF) et de cotiser à ... l'URSAAF, avec tout ce qui en découle question cotisation Maladie, et Retraite (dans mon cas par exemple: professions libérales avec médecins et avocats comme confrères de corporation, sic). Heureusement les rencontres avec des auteurs m'ont depuis permis de rectifier la situation et de récupérer beaucoup d'argent trop versé (même l'URSAAF n'a pas moufté quand il s'est agit de rembourser 6000 € et de migrer mon dossier à la MDA, Maison des Artistes). Mais cette anecdote est là aussi pour illustrer (c'est le cas de le dire) de la compétence du fisc en la matière. Je ne leur jette pas la pierre: nous ne sommes pas nombreux pour eux donc des erreurs peuvent se produire. Mais de là, dans le cas Uderzo, à affirmer que le statu de co-auteur est remis en cause voire pire ignoré, ... comment dire ... je souris ....

Et histoire de ne pas poster à sec, puisqu'on parle de ne pas tirer sur l'ambulance, une planche avec l'Hôpital du val de Grâce:

2 commentaires:

swims a dit…

Ils préfèrent aussi ne pas trop en savoir. Genre, ils essayent toujours de nous faire payer la taxe pro nouvelle version alors que les MDA n'y sont pas soumis.

Si tu dis rien, c'est toujours ça dans la caisse. Et il doit y en avoir beaucoup beaucoup qui ne disent rien.

Anonyme a dit…

J'ai été sidérée ce matin en entendant l' info sur Uderzo. Et en sachant qu' il a plus de 80 ans !
josi

Archives du blog