10 mars 2012

Aujourd'hui, Dieu est mort

Le post précédent parlait de naissance, celui d'aujourd'hui d'une disparition:
celle de Moebius alias Jean Giraud, ou Gir.

J'ai appris ça cet après-midi en buvant mon café. Et je ne pensais pas être touché à ce point. Ce gars fut un génie et le mot est faible. Combien de mecs impressionnés par son talent et ses images? ... J'en fais parti. Mon 1er choc fut un poster chez un oncle avec Arzach, celui que je colle ici. Après je me plongeais dans tous les Blueberry et chacune de ses oeuvres (et la liste est intarissable) alors que je n'avais pas encore de poils au menton. Combien de fois, je scrutais ses dessins, examinais ses originaux quand j'avais la chance d'en contempler un? Combien de fois ai-je entendu son nom dans les interviews des dessinateurs quand on leurs demandait leurs influences? ... Un grand bonhomme est parti. ... Je l'ai croisé dans les rues d'Angoulême en janvier 2011, au sortir d'un magasin et rassemblant tout mon courage je l'apostrophais pour lui dire mon admiration et son importance dans le fait de tenter le métier de dessinateur de BD. J'avais presque honte mais c'était plus fort que moi. Il a souri et on a discuté 10mn en plein milieu de la rue, de tout et de rien. Et alors que j'étais là à vouloir le remercier d'être c'est finalement lui qui , en repartant, me dit merci. Même si mon geste était un peu ridicule, finalement je ne le regrette pas. Son expo l'an passé à la Fondation Cartier était d'une rare beauté ... et ce que je regrette finalement le plus ce n'est pas qu'il disparaisse, c'est qu'il laisse nombre de livres orphelins, de héros sans suite, d'univers oniriques dont on a soufflé trop vite la flamme de la bougie.

RIP monsieur le magicien.


3 commentaires:

JPhi a dit…

Que dire !!! La BD perd un maître !..

Edouard Chevais-Deighton a dit…

RIP Monsieur Giraud...
Quand j'ai appris la nouvelles, j'ai su qu'elle te toucherait.

Aymeric a dit…

Quand je l'ai appris, j'étais en train de ranger mon souk dans mes caisse de bds, en train de repertorier un vieux blueberry, ça fait bizarre...

C'est vraiment moche toutes ces belles histoires qui n'ont plus de papa pour les raconter ...

Archives du blog